NL du 13 janvier 2017

Accueil/Actualités/NL du 13 janvier 2017

NL du 13 janvier 2017

VOLLEY-BALL
La Stella veut assurer sa place en play-off face à Toulon
Les Calaisiennes comptent sur la venue de Toulon pour se qualifier et disputer le titre au printemps.
Par Nord Littoral | Publié le 14/01/2017 PARTAGER TWITTER Le journal du jour à partir de 0.79€

M
ême en ayant mené grand train jusque-là les stellistes ne sont pas encore certaines d’intégrer les play-off en février. Il leur manque une victoire bonifiée avec en prime trois points supplémentaires pour être mathématiquement qualifiées dans la poule des meilleures.
Lilia Dangléant, la coach calaisienne, ne désespère pas de voir ses troupes remplir le contrat dès ce samedi contre Toulon : « L’équipe ne pouvait pas faire mieux dans cette première partie du championnat. Invaincues et largement en tête au classement, les filles ont rempli leur contrat au-delà de toutes nos espérances. Tous les atouts sont dans notre jeu pour remplir le premier objectif du club, qui était de se qualifier pour les play-off. Avoir une belle avance sera d’ailleurs bienvenu car nous finissons par trois matchs à l’extérieur, dont deux contre Marcq et Chamalières, nos concurrents les plus directs ».
Éviter de sortir les calculettes
Ce serait en effet une bonne chose pour la Stella de battre Toulon à l’occasion du dernier match à domicile pour cette première phase du championnat. Une compétition qui est loin d’avoir livré son verdict et qui pourrait encore réserver bien des surprises.
Harnes a terminé l’année en boulet de canon et ne cache plus ses ambitions de gagner sa place en poule majeure. À la faveur d’un calendrier plutôt aisé les Harnesiennes pourraient venir sur le fil coiffer un des trois autres prétendants attitrés, Calais, Chamalières ou Marcq. « Toulon est une formation combative avec deux vrais talents en bout de filet, Andonova et Kociova, poursuit Lilia Dangléant. Même si Andonova, victime d’une déchirure, ne devrait pas participer, l’ensemble reste capable d’inquiéter les meilleures. Il faudra s’en méfier ». Pour ne pas avoir à sortir les calculettes fin janvier.