NL du 9 09 2018 (bis)

Accueil/Presse/NL du 9 09 2018 (bis)

NL du 9 09 2018 (bis)

 

 

SPORTS

09/09/2018

VOLLEY-BALL ÉLITE A FÉMININE  

Badis Oukarache et la Stella, un travail d’horloger 

On se doutait bien que Badis Oukarache, le nouvel entraîneur de la Stella, aurait du pain sur la planche dès sa prise de fonctions. Avec une équipe largement renouvelée et des joueuses d’horizons très divers à faire s’accorder dans le jeu le travail en effet ne manque pas. 

La préparation physique terminée, est venue la période des réglages et des gammes qu’on répète à l’infini. Anne-Marie Quétu, la fidèle photographe de la Stella, était présente au match de gala organisé par le club de Liévin la semaine dernière. « Le match contre les espoirs du Pérou, sixième nation mondiale dans leur catégorie, est venue un peu tôt. Leur collectif est rôdé alors que le nôtre est en pleine préparation. Cela nous a montré tout le chemin qui reste à parcourir. Il y a eu des promesses aussi, en défense surtout avec l’obligation de s’accrocher sans cesse sous peine d’être débordé  ».

PHASE DE DÉCOUVERTE

Autre bonne nouvelle, Romane Imbert confinée au poste de libéro depuis deux ans a montré que, reconvertie en attaque, elle était sur la bonne voie. Badis Oukrache, lui, n’en n’est pas encore à penser à la première rencontre officielle à disputer. Il est encore en phase de découverte « J’ai une infinité de possibilités car les joueuses, les Brésiliennes surtout, savent tout faire et peuvent jouer à plusieurs postes. On explore toutes les pistes tout en respectant les règles concernant le nombre de Françaises sur le terrain  » 

Hier soir à Michelbeke, équipe de Ligue A belge, le coach stelliste a poursuivi sa préparation dans un autre contexte face à un adversaire que ses joueuses découvraient : « L’objectif est de varier le cadre, de surprendre et d’obliger les joueuses à trouver des solutions aux problèmes posés suivant les situations de jeu  » 

Contre Marcq et Oudegem, samedi et dimanche prochain, à la salle Porte de Lille, on pourra se faire une idée de la qualité du cru 2018 de la Stella Calais et de l’état d’avancement du projet.